La folie des grandeurs

Elle était arrivée sur un de ces navires, les grandes voiles bleues qui venaient du Nord. En arrivant sur le port, ce fut comme une nouvelle naissance : mais quelle était donc cette cité, où le soleil jamais ne se couchait ? Jour et nuit toujours la ville restait éveillée. Retournant une poche, puis l’autre, elle compta ses pièces d’or et haussant les épaules, décida de rester quelques jours encore…

12

Se réveillant bien après l’aube, sa belle épée gagnée sur les quais la veille en évidence, elle prit le temps de pavaner le long de la grande Promenade. Dormir sur les dalles blanches en plein été n’avait pas été pénible, bien au contraire ! Ce matin-là, musiciens et troubadours animaient des festivités au centre-ville : voilà quelques pièces d’or abandonnées de bon cœur pour les encourager !

34

Elle avait même réussi à monnayer une monture d’un noir lumineux, au caractère tranquille. Cela ne lui avait coûté que son billet retour. Qui voudrait rentrer, et quitter un tel coin de paradis ? C’était décidé, elle resterait ici.

5

Les habitants de la cité lui expliquèrent les coutumes locales. Une belle fontaine amène l’eau en ville, mais aussi fortune et gloire pour tous ceux qui lui demandent. « Mais comment demande-t-on quelque chose à de l’eau ? » s’étonna-t-elle. « Contre quelques pièces d’or, elle t’écoutera… Que tu sois riche marchande ou pauvre matelot, elle répondra toujours. »

67

Il y avait des fontaines partout dans la grande cité, et elle fit un détour par chacune d’elle ; jetant son argent là où le vent la menait. Espérant sans doute faire fortune, et acheter une belle demeure entre ces murs.

89

S’amusant follement jusqu’au soir, elle entreprit de trouver une taverne quand le soleil fut couché. Les tavernes fleurissaient dans chaque quartier, brillant de milles feux alors que ceux de la ville s’éteignaient. Voilà l’autre Dol Amroth, celle qui ne dort jamais et qui danse avec les étoiles jusqu’au petit matin.

101112

Un repas copieux, digne des grands seigneurs ! Une tournée générale de bière et de vins pour tous ceux qui parvenaient à boire autant qu’elle ! La soirée fut longue, et lorsqu’elle quitta l’endroit ce soir-là, la tête lui tournait. Elle ne reconnait plus la ville, et elle ne savait plus son nom. Tout était très coloré et amusant, elle riait beaucoup. Rencontrant un étrange animal qui flottait au-dessus de l’eau, elle devint persuadée d’être de sa famille !

131415

Aucun doute, elle était persuadée d’être un cygne ! Avec de belles plumes noires et un bec orangé. Battant des ailes et poussant des cris, elle réveilla bientôt les citadins sous leurs fenêtres, qui ne tardèrent pas à lui lancer de l’eau glacée et des restes de la veille ! Les gardes de la ville des cygnes affluèrent bientôt, et stupéfaits, l’emmenèrent avec elle. Bien des jours plus tard, ils se rendirent compte que ce n’était plus l’alcool qui faisait de l’effet, et que la folie rongeait son esprit. Peut-être était-ce tout cet argent perdu, mais ses sens s’étaient égarés pour laisser place à un béatement simplet. Elle n’était pas dangereuse, mais des rebouteux lui placèrent un masque sur la tête, avant de lui retirer son épée et ses effets personnels. Le masque était imposant et doté d’étranges piques au-dessus de la tête. Si bien que rapidement, tous les habitants de la cité l’évitèrent comme la peste. Nul ne l’approchait ou lui parlait. Elle était ruinée, privée de la liberté qui lui avait été si chère, et seule dans une grande ville inconnue. Mais dans sa folie, elle avait perdue la mémoire et le bon sen; si bine que désormais, elle était toujours heureuse car inconsciente de ce qu’il se passait autour d’elle.

16

S’il existait une morale -et ne soyez pas naïfs, il y en a toujours une !, ce serait probablement de se méfier d’une toute nouvelle situation qui vous parait trop avantageuse. Gaspiller aux quarte vents et profiter pleinement une journée peut tout vous faire perdre pour le reste de votre existence.

Sinon vous pouvez aussi partir du principe qu’il s’agit d’une histoire cousue de A à Z à partir de screens divers et variés, sorte d’exercice littéraire sans queue ni tête.  😉

A votre bon vouloir !   🙂

Pour cette tenue, Aza a utilisé les pièces suivantes :

  • Casque d’Ivar -> Prouesse d’Ost Dunnoth.
  • Epaulières de courage de la Dame (blanc) -> Capitaine, niv. 60, set de la Dame. Échangeable contre des pièces du raid Dar Nargubud. Mentor Caras Galadhon, Lothlorien.
  • Gilet rigide (noir) -> Niv. 51. Loot sur des mobs
  • Bracelets en cuir du Cerf savant (noir) -> Récompense de quêtes au Pays de Dun.
  • Jambières en cuir craquelé de montagnard (noir) -> Récompense de quêtes au Pays de Dun.
  • Chaussures souples d’esprit de Fangorn (blanc) -> Craft tailleur
Publicités

2 commentaires

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s