Le songe d’une nuit d’automne

« En me réveillant ce matin, je me suis retrouvée dans un drôle d’endroit. Une ville lointaine, où tout était incroyablement grand : les gens, les murailles, les chevaux… Il faisait soleil, comme si la journée était déjà bien entamée…

screenshot00024

Chose encore plus étrange, je portais des vêtements que je n’avais jamais vu ! Un pantalon ridiculement trop grand pour mes petites jambes, une écharpe en laine et un maillot sans manches (aucune logique dans tout ça !). Ah si, mon bonnet de nuit était toujours sur ma tête. Mais tout était très coloré, très vif…

screenshot00033

Je fis quelques pas en dehors de l’immense citadelle, et je remarqua que quelque chose me suivait… Une bestiole poilue ! Aaaargh ! Je tenta dans un premier temps de fuir. Mais elle ne cessait de me suivre dans tous mes mouvements. Satané bestiole ! Et puis, je la laissa s’approcher un peu. Elle avait un long museau qui pendouillait. Tout bien réfléchi, elle était amusante. Quand je sifflais, elle courait vite vers moi ! Et dès que j’avais le dos tourné, elle s’empiffrait d’herbe, de feuilles, de fleurs de lys. Lys. Je l’appela Lys…

screenshot00037

Lys n’était pas agressive, mais un peu craintive. Je la laissa me suivre à son rythme ; elle était si mignonne avec ses grandes oreilles qui dépassaient des hautes herbes ! Je tomba un peu plus tard sur une cascade; l’endroit était charmant.

screenshot00039

Tout cela était bien beau, mais j’étais perdue. Comment avais-je atterri dans cette étrange contrée ? Je ne me souvenais de rien, si ce n’est de mon lit douillet dans ma petite maison. Un coup d’œil à l’horizon… Des plaines à perte de vue. Il faisait chaud pour la saison. Étais-je quelque part plus au Sud ?

screenshot00049

Je décida de m’éloigner un peu, il y avait de grands champs de fleurs et Lys s’arrêtait souvent pour goûter à toutes les variétés. Je crois que c’était une fleurovore anthophage. De mon côté je n’avais ni sac, ni panier, ni petit-déjeuner… et mon ventre criait famine.

screenshot00062

 » Allez Lys ! Il s’agirait d’accélérer ! « 

Je ne savais pas où j’allais, mais j’étais déterminée à avancer. Je trouva près d’un sous-bois des baies succulentes. Des sortes de myrtilles, moins salissantes et tout aussi savoureuses.  » Finalement, une pause s’impose Lys… « 

screenshot00071

La journée ne finissait jamais. Le soleil ne déclinait pas dans le ciel. Mais quelques nuages approchaient… Il fallait trouver un abri. Avant cela, comme elle paraissait bien curieuse, je montra à Lys quelques acrobaties. Elle était stupéfaite ! Quand elle était heureuse, ses grandes oreilles frémissaient et elle tapait sur le sol avec sa queue. Vraiment une drôle de bestiole !

screenshot00085

Alors que je me dirigeais vers l’Est, quelque chose me frappa. Le ciel avait changé. Les nuages se déplaçaient rapidement ; ils avaient pris une teinte orangée, presque menaçante.

screenshot00024-2

Quelques minutes ou même secondes plus tard, le soleil se cacha. C’est comme si le ciel était fâché et qu’il s’énervait brutalement. Je n’aimais pas du tout ça !

screenshot00018

Toute la plaine était plongée dans l’ombre, et je commençais à avoir peur.  » Reste près de moi, Lys  » lui chuchotais-je.

screenshot00022

Le ciel grondait, il était à feu et à sang. Il faisait très lourd…Pourtant, pas d’orage. Je chercha du regard un endroit où me cacher. Mais alors que mes yeux se promenaient d’un bout à l’autre de la plaine, un grand bruit retentit. Je m’accroupis sur moi-même, en serrant Lys dans mes bras. Elle tremblait de tout son petit corps. Alors soudainement, tout redevint normal. Quand je me releva, la nuit était tombée. Les étoiles brillaient bien haut et un assourdissant silence résonnait entre les montagnes…

screenshot00018-2

Je cligna des yeux. Les prés avaient disparu. L’herbe, les fleurs, les arbres… Lys n’était plus là non plus. Il n’y avait plus que le ciel et ses étoiles.

screenshot00018-3

Je cligna à nouveau des yeux…

J’étais dans ma chambre. Je ne pu retenir un gloussement. Quel rêve étrange… J’avais encore la chair de poule. Pourtant, j’étais bel et bien chez moi ; c’était terminé. Je quitta mon petit lit dans mon beau pyjama automnal. Mon bonnet de nuit était redevenu vert. Le jour n’était pas encore levé… Je bâillai, bien déterminée à me lever et aller prendre un bon petit-déjeuner. Soudain, il y eut un léger bruit près de moi. Je sursauta. Puis je repris mes esprits… C’était sûrement encore une de ces saletés de souris qui grignotaient mon parquet ! Ah, si mes chats n’étaient pas aussi fainéants… Je ne pris pas la peine de vérifier par-dessus mon épaule, et quitta la pièce. »

screenshot00019

Pour cette tenue, j’ai utilisé les vêtements ci – dessous : 

  • Bonnet à pompon de Yule (violet) -–> Festival de Yule.
  • Manteau de chasseur de Mathoms (violet) –> Armure légère. Cadeau de Hobbit.
  • Coffre obstiné des Contrées sauvages (violet) –> Armure légère, niv. 30. Bert Barteleur, Négociant d’insignes de Bingo – Écuries de Fondcombe.
  • Gants de Tonnerre solitaire (marron noyer) –> Gardien des Runes, niv. 75, set Isengard. PNJ Clan du Boeuf, Nan Curunir.
  • Jambières en soie brodée (violet) –> Récompense de quête du Pays de Dun.

Pour le pyjama :

  • Bonnet à pompon de Yule (vert forêt) -–> Festival de Yule.
  • Tunique à manches courtes toute simple et pantalon (vert fondcombe) –> Je ne sais plus du tout où je l’ai trouvé.
Publicités

2 commentaires

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s